VENDREDI VARDA / 07.12.2018 / SÉBASTIEN REUZÉ / PHOTOGRAPHIE

Pour ce dernier Vendredi Varda de l’année 2018, nous vous proposons une RENCONTRE AVEC ­­­SÉBASTIEN REUZÉ / PHOTOGRAPHIE.

Le travail de Sébastien Reuzé (France, 1970, vit et travaille à Bruxelles) se concentre sur les différentes pratiques et médiums de la photographie, et sur leur relation avec des mythes contemporains choisis ayant en commun une réflexion sur le temps, ses effets, sa nature et ses implications.

Si l’essentiel du corpus de Reuzé est photographique, il s’étend aussi à la réalisation d’objets sculpturaux et éditoriaux, ainsi qu’à des interventions structurelles sur les dispositifs de monstration de ses œuvres. D’une façon générale, il articule dans son travail un processus de renouvellement constant des supports, formats, techniques venant alimenter une exaltation du potentiel subjectif et intériorisé du quotidien et de la tradition du paysage.

Les travaux récents de Sébastien Reuzé incluent Indian Sptrings (2012-13), une fiction photographique sur la journée d’un pilote de drones militaires, et la série Colorblind Sands (2012-15), un corps “matriciel” de photographies s’inspirant librement du Vermillion Sands, de JG Ballard.

Un héros fictif, militaire de l’US Air Force, y évolue au sein d’un monde ambigu, entre réel et virtuel, et teinté d’inquiétante étrangeté.

Ce pilote de drones, actionneur solitaire et autonome du réel par le truchement du virtuel, y livre un combat s’apparentant à ceux des jeux vidéo mais dont l’incidence est bien ancrée dans la réalité, entre détachement maximum des contingences modernes et acceptation d’un présent techno-informatique ultra-surveillé”.

Actuellement Sébastien Reuzé sort la série Kodak, fruit d’un travail d’archéologue effectué en 2015 dans la friche industrielle de Kodak Inc., à Châlon-sur-Saone, en France.

 

L’édition constitue une part importante de son travail : Independance, 2001 (9 drapeaux, ed. VU, Québec, CA). Constellations, 2002 (ed. La Lettre Volée + Contretype). Natures Mortes I II III IV V VI, 2003. CMYK, 2004. Jeu de Cartes, 2006, (ed. BOZAR). Numéristique, 2009 (ed. La Lettre Volée). Wavelengths of Light, 2010 (ed. Contretype). Brooklands Morning, 2013, (ed. Herman Byrd). Bullseye of Indian Springs, 2015 (ed. Herman Byrd), FOES NOUVELLES, 2016 (ed. Herman Byrd), Indian Springs, 2016 (co-ed. Centre de la Photographie-Genève + Herman Byrd) ; Colorblind Sands, 2018 (ed. Art Paper Editions).

 

Il est co-fondateur, avec l’artiste Erwan Mahéo, de l’avatar Herman Byrd, personnage fictif qui est aussi éditeur.

 

Le travail de Sébastien Reuzé a fait l’objet de prix et résidences, parmi lesquels : Programme Hors les Murs de l’Institut Français (2011), Young Belgian Art Prize (2005), Residence du Centre Photographique d’Île de France (2005)…

Ainsi que de nombreuses expositions telles que: METAPHORAI, Centre Régional de la Photographie Hauts-de-France (2018); RISING SUNSET, Galerie Catherine Bastide (2017); CAMERA(AUTO)CONTROL, Centre de La Photographie de Genève (CH, 2016); Magic and Power, Marta Herford Museum, Herford (D, 2016); Dark Rising Sun, De La Charge, Brussels (B, 2015); Le Centre du Monde, FRAC Bretagne, Rennes (F, 2014); Young Belgian Art Prize, BOZAR, Brussels (B, 2005); 3 + 3 font…, Centre Photographique d’ïle-de-France, Pontault-Combault (F, 2005); Sébastien Reuzé, La Criée Centre d’Art Contemporain, Rennes (F, 2003).

 

Lieu : Ecole de Photographie et de Techniques visuelles Agnès Varda

Rue Claessens 57 – 1020 Bruxelles / t. +32 2 422 03 62 – f. +32 2 422 03 68 / www.ecoleagnesvarda.be – www.ecoledephoto.be

ACCÈS EN TRANSPORTS EN COMMUN
B 57 arrêt Claessens
T 3 & T 62 & T 93 & B 47 arrêt Jules De Trooz
B 57 & T62 & T 93 arrêt Outre-Ponts