Vendredi Varda – 20.05 : une rencontre avec l’atelier de création sonore et radiophonique ACSR

acsr

Pour cette nouvelle séance des « Vendredi Varda », c’est à deux écoutes radiophoniques que nous vous convions.

Deux écoutes très différentes : un documentaire : « Sur le fil », réalisé par Yvan Hanon, et une fiction : « Beaux jeunes monstres » (3 épisodes sur 5), réalisée par Florent Barat et Sébastien Schmitz. Les réalisateurs seront présents et répondront à vos questions après chaque écoute.

19h SUR LE FIL
Ils sont des corps épuisés, des âmes désincarnées.
Ils ne voient rien venir, ils tombent.
Une plongée vertigineuse.
Une apnée sous les abysses d’un quotidien qui semblait pourtant sourire à la réussite professionnelle.
Ils sont frappés par cette nouvelle pathologie de civilisation nommée BURN OUT.
Au travers d’un récit croisé, Joëlle, Karim, Mélodie et Pascal nous racontent comment ils ont affrontés cette perte d’énergie vitale, cette perte de sens.
Ont-ils pu poser leurs limites ?
A tâtons, ils commencent alors l’apprentissage de la survie, la recherche d’un nouveau souffle.
Ils tissent le fil de leur renaissance.
Un fil suspendu entre deux murs, sur lequel ils vont devoir trouver leur fragile équilibre.

Documentaire de création radiophonique / Durée : 27 min

Réalisation, prise de son, montage et mixage : Yvan Hanon
Création sonore : Christophe Rault / Graphisme : Elise Neirinck
Une production de l’Institut des Arts de Diffusion, Master Radio 2015.

Yvan Hanon
Ingénieur du son, metteur en onde et réalisateur. Il enseigne le son et la radio à l’Institut des Hautes Etudes de Communication Sociales (IHECS) depuis 2001.Il est administrateur de l’Atelier de Création Sonore Radiophonique (ACSR) depuis 2007. Parallèlement à la radio, il travaille en studio et sonorise plusieurs artistes en musique depuis 1998.

20h BEAUX JEUNES MONSTRES
William, jeune garçon atteint d’une infirmité motrice cérébrale (IMC), nous raconte son histoire. De sa naissance à son émancipation. De la survie à la libération.

« Beaux Jeunes Monstres » c’est un hommage aux invisibles. Pour donner la parole à ceux qui ne l’ont pas, une place à ceux qu’on ne voit pas. C’est le récit d’une révolte, une révolution même. De celles qui font tourner le monde. Et parfois le retournent. Pour que rien ne soit plus jamais pareil.

« Beaux Jeunes Monstres » c’est une fiction radiophonique, un film sans images. Orson Welles disait que « la différence entre la radio et le cinéma, c’est qu’à la radio l’écran est plus grand ». Et c’est à vivre cette expérience que nous vous invitons. Il vous suffira de vous installer confortablement, pourquoi pas fermer les yeux, et vous laisser embarquer dans votre cinéma personnel.

5 épisodes – durée totale +/- 60 minutes 

Teaser pour « Beaux jeunes monstres », ici

Florent Barat
Florent est né en France en 1979 et vit à Bruxelles depuis 2006.
Après être passé par le conservatoire d’art dramatique de Montpellier, il a suivi une formation d’éducateur spécialisé à Bruxelles, métier qu’il exerce depuis une dizaine d’années.
En 2011, il fonde Le Collectif Wow ! et écrit et réalise « Piletta Louise », sa première fiction radiophonique. Puis il suit la formation « La Coquille », dispensée par l’ACSRdont il devient membre actif en 2015. Cette même année, il est également élu représentant des auteurs de fiction radiophonique à la SACD Belgique. En 2014, il se lance dans l’écriture de « Beaux Jeunes Monstres », qui est sa cinquième réalisation. 

Sébastien Schmitz
Sébastien est né en 1979 à Bruxelles. Il réalise des créations sonores et musicales. Il enseigne le langage radiophonique à l’IHECS et est membre actif de l’ACSR(Atelier de Création Sonore et Radiophonique) où il anime l’atelier « La Coquille ». Il rejoint Le Collectif Wow! en 2015.
Pour le théâtre, il crée les bandes sons de « L’homme du hasard », « Pour un oui, pour un non », « L’aide-mémoire », « Trahisons » de B. Emsems pour le théâtre Le Boson; de « Zéro tués » et « Kvetchs » de S. Moradiellos ; « Les gens bien n’osent plus sortir le soir » de E. de Staercke.
Il met en musique des slams et contes dans le cadre d’atelier jeune public.
Il réalise, met en onde et/ou monte des créations radiophoniques: « Beaux Jeunes Monstres », « La Machine à plantes », « Piletta Remix », « Boa », « La Sicile à bout de souffle », « Qui sera chaperonné ? », « Merci madame ».
Et multi-media: « Dancing ashes », « Over the top ».

Réalisation graphique: Elise Neirinck.